.
french in multilingual (french)  banner

Aston University, Birmingham (UK)

Mercredi 12 – jeudi 13 septembre 2018

To see the English version of this page, click here .

Programme

Pour télécharger le programme de cet événement, cliquez ici.

Arrière-plan

Ces deux journées d’études marqueront l’aboutissement de deux recherches exploratoires, French as Spoken in Brussels, financée par une bourse de la British Academy (2013-2016) and Back to the future of the Corpus de français parlé à Bruxelles (2017-18). Le premier projet avait pour but de réaliser, transcrire et diffuser en ligne des entrevues sociolinguistiques réalisées auprès de Bruxellois natifs et de donner par là un aperçu authentique du français tel qu’il est parlé aujourd’hui à Bruxelles. Le second projet visait à rendre disponibles en ligne les transcriptions d’entrevues ethnolinguistiques recueillies à Bruxelles en 1989.

En plus de la présentation des résultats, ces journées ont pour objectif la prise de contact entre chercheurs travaillant sur le français dans les grandes villes multilingues et d’offrir un tremplin pour de nouvelles collaborations et directions de recherche.

Appel à communications

Le colloque invite toute communication sur la langue française en contexte urbain multilingue, qu’elle se concentre sur des phénomènes de contact, de changement ou de planification linguistique. Les présentations de corpus ou de ressources ainsi que la discussion de problèmes méthodologies sont les bienvenues. Plus spécifiquement, le programme s’articulera en quatre domaines spécifiques.

Axes de recherche 

Dans de nombreuses régions du monde, le français cohabite officiellement avec d’autres langues. Langue autochtone,  d’implantation ou  de (post)colonisation, comment son statut évolue-t-il aujourd’hui ? Cet axe accueille des discussions liées à la planification linguistique et à ses répercussions.

Les aléas de l’histoire et les déplacements de population ont mis le français en contact avec d’autres langues, parfois typologiquement éloignées. Quelles en sont les conséquences sur les pratiques discursives incluant le français ? On pense ici entre autres aux questions d’alternance codique et de mélange des codes.

Le contact de langues peut amener l’adoption de traits allochtones mais aussi encourager la néologie. Dans des cas extrêmes, il peut déboucher sur l’abandon d’une langue pour une autre.  Les phénomènes de ce type seront traités dans ce troisième axe.

Le dernier demi-siècle a vu l’émergence et le développement, facilité par les progrès technologiques, de larges corpus. Cette section sera consacrée à la présentation et à l’exploitation de corpus de français dans des espaces multilingues de toute nature.

Orateurs invités 

Hélène Blondeau

Hélène Blondeau (University of Florida) est professeur à l’Université de Floride. Elle a obtenu en 2000 un PhD en anthropologie linguistique de l’Université de Montréal où elle a participé à plusieurs projets et s’est formée à la sociolinguistique variationniste et notamment à l’utilisation d’outils statistiques comme Goldvarb. Elle participe en ce moment à un vaste projet sur le français dans les Amériques (Le français à la mesure d’un continent) sous la direction de France Martineau, où elle s’intéresse particulièrement à Montréal. 

Rudi Janssens 

Rudi Janssens (Vrije Universiteit Brussel) a étudié la sociologie à la Vrije Universiteit Brussel. En 1995, il a obtenu son PhD 'A Boolean Approach to Attitude Measurement'. Il est professeur de multilinguisme à la vrije Universiteit Brussel et travaille comme chercheur qualifié au centre d’information, de documentation et de recherché sur Bruxelles (BRIO) où il dirige l’axe de recherche sociolinguistique. Il travaille principalement sur l’emploi des langues dans les métropoles multilingues et multiculturelles et l’impact des politiques linguistiques. Il a mené plusieurs études sur l’utilisation des langues, l’abandon des langues et les relations entre langue et identité. Il fait partie du consortium MIME (Mobilities and Integration in a Multilingual Europe) financé par le 7ème programme-cadre de l’Union Européenne.

Comités

Comité d’organisation

Emmanuelle Labeau ; Anne Dister ; Said Djama Dirie ; Ghizlane Lafdi ; Qioachao Zhang. 

Comité scientifique (en cours de constitution)

Mathieu Avanzi (Université de Neuchâtel), Hélène Blondeau (University of Florida), Maria Candea (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle); Anne Dister (Université Saint-Louis, Bruxelles), Gaetane Dostie (Université de Sherbrooke), Françoise Gadet (Paris Nanterre), Philippe Hambye (Université Catholique de Louvain), Emmanuelle Labeau (Aston University), Florence Lefeuvre (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle); , Daniel McAuley (Queen University Belfast); Mat Pires (Université de Franche-Comté), Wim Remijsen (Université de Sherbrooke), Mireille Tremblay (Université de Montréal).

Soumission

  • Le résumé de 400 mots (références exclues) donnera l’arrière-plan de la communication, la/les question(s) de recherche et un survol des résultats.
  • Il sera soumis via Easychair : pour le 30 avril 2018

Echéances

  • 30 avril 2018 : Soumission des résumés
  • 31 mai 2018 : Notification d’acceptation
  • 1er juin 2018 : Ouverture des inscriptions
  • 30 juin 2018 : Etablissement du programme définitif
  • 12-13 septembre 2018 : Colloque

Inscription

Contact