.

Accueil

Le Corpus de Français Parlé à Bruxelles (CFPB) (French as Spoken in Brussels) est un projet co-dirigé par Anne  Dister (Université Saint-Louis - Bruxelles) et Emmanuelle Labeau (Aston University). Le CFPB travaille en étroite collaboration avec l’équipe du Corpus de Français Parlé Parisien (CFPP2000) composée de Sonia Branca-Rosoff,  Serge Fleury, Florence Lefeuvre et Mat Pires.

Le CFPB se fixe comme objectif ultime de fournir des données parallèles à celles du CFPP 2000, et plus particulièrement de :

(1)     constituer  une base de données interrogeable en libre accès ;

(2)     développer des analyses variationnistes du français oral utilisé à Bruxelles pour contribuer au projet de grammaire variationniste du français planifié par le CFPP2000.

Les buts particuliers de la présente étude pilote, financée par la British Academy /Leverhulme Small Research Grant: SG121252: Discourse on the city: Corpus of French as spoken in Brussels (2013-2015), est de répliquer en la raffinant l’expérience acquise dans le projet parisien, notamment par :

(1)     l’établissement d’un protocole pour rassembler un corpus du français tel qu’il est parlé aujourd'hui dans les 19 communes bruxelloises. L’échantillonnage des informateurs repose sur les principes variationistes laboviens (Tagliamonte 2006). Les entretiens semi-dirigés suivent les grandes lignes de celles du CFPP2000 et ciblent  le discours sur la ville ;

(2)     la collecte et la transcription orthographique alignée au son ;

(3)     le développement de métadonnées qui permettront une interrogation ciblée en fonction du profil sociolinguistique des locuteurs ;

(4)     la diffusion en ligne des données qui seront en accès libre et consultables via des outils d’interrogation.

La phase initiale du projet se concentre sur les pratiques langagières des Bruxellois francophones de souche. Toutefois,  on envisage d’élargir l’éventail des informateurs pour refléter l’extrême diversité linguistique de Bruxelles.